Projets

POUPEES NOIRES

En regardant la série Poupées Noires (Black Dolls), le discours principal pourrait être dit autour de possession de consommation visuelle des figures féminines ainsi que la notion d’identité culturelle. Basé sur le poème Limbe de Léon Damas, les femmes représentées sont  semi vêtues pour  affronter le regard du spectateur. Mirtho  n’a pas «capturé» ces femmes dans ses images, il a créé des personnages , dans un mode Damas-esque, qui n’est pas sous la coupe des sociétés occidentales, si ce n’est qu’en surface,  et génère une idéologie unique qui est tout aussi puissante et captivante. ARC magazine n° Juin 2013.

la série Poupées Noires, invite à voir un individu et non sa couleur de peau. Le caractère brut et maquillé cherchant à  forcer le regard à aller au-delà – exagérer quelque chose pour contraindre à voir au-delà. Il n’est nullement question de faire l’apologie de la négritude, mais de porter une critique.

Ce projet s’inspire du poème Limbé tiré du recueil Pigments névralgies de Léon Gontran Damas.